réintégrer


réintégrer

réintégrer [ reɛ̃tegre ] v. tr. <conjug. : 6>
• 1352 ; lat. médiév. reintegrare, class. redintegrare « rétablir, remettre en l'état », de integer « intact » intègre
1(Compl. chose) Vx Rétablir.
(1873) Mod. Reprendre possession de (un lieu). Réintégrer le domicile conjugal : reprendre la vie commune avec son conjoint.
Par ext. Revenir dans (un lieu qu'on avait quitté). Réintégrer son logis. « La Garonne a réintégré son lit » (A. Gide).
2Rétablir (qqn) dans la possession, la jouissance d'un bien, d'un droit. Réintégrer qqn dans la nationalité française. « on me réintégra enfin dans mon ministère d'État » (Chateaubriand).

réintégrer verbe transitif (latin médiéval reintegrare, rétablir) Revenir dans un lieu après l'avoir quitté : Le Rhône a réintégré son lit. Rendre à quelqu'un la possession intégrale de ses droits, de ses biens. Procéder à la réintégration de quelqu'un. ● réintégrer (synonymes) verbe transitif (latin médiéval reintegrare, rétablir) Revenir dans un lieu après l'avoir quitté
Synonymes :

réintégrer
v. tr.
d1./d DR Rétablir (qqn) dans la possession de ce dont il avait été dépouillé. Réintégrer qqn dans une fonction.
d2./d Rentrer dans. Réintégrer son domicile.

⇒RÉINTÉGRER, verbe trans.
A. — DR., ADMIN.
1. Remettre, rétablir quelqu'un dans la possession, dans la jouissance intégrale d'un bien, d'un état, d'une qualité. Réintégrer qqn dans la nationalité française. Il a été réintégré par arrêt dans cette terre. On l'a réintégré dans la possession, dans la jouissance de ses biens (Ac.). En aucun cas la prescription de la peine ne réintégrera le condamné dans ses droits civils pour l'avenir (Code civil, 1804, art. 32, p. 8).
2. En partic. Rétablir après un congé, une disponibilité, ou après annulation d'une décision de révocation, un fonctionnaire dans son emploi, dans ses fonctions. Il avait été destitué injustement, on vient de le réintégrer dans ses fonctions (...), de le réintégrer (Ac. 1835-1935). On me réintégra enfin dans mon ministère d'état (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 83). Adopter à nouveau, reprendre ses fonctions habituelles. En réintégrant son vrai domaine, en devenant le créateur de meubles et d'objets mobiliers (...) le décorateur renonce à son rôle d'amuseur et ambitionne une tâche plus haute, aussi haute que celle de l'architecte (Arts et litt., 1935, p. 84-3).
B. — Replacer au même endroit.
1. Rentrer dans, revenir à. Il avait tout à fait l'air, réintégrant ainsi le logis de Monsieur de Meillan, du pigeon volage de la fable, qui a eu tort d'abandonner le nid natal (MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p. 179). Réintégrer le domicile conjugal. Revenir, spontanément ou par décision de justice, au domicile conjugal (d'apr. Ac. 1878, 1935). J'ai été condamnée à réintégrer le domicile conjugal (MEILHAC, HALÉVY, Boule, 1875, IV, 7, p. 138). [Dans un cont. métaph.] Il leur semblait, me dirent-ils ensuite, redescendre d'un sommet de béatitude, vers une étroite et sombre vallée, réintégrant cette geôle qu'on est à soi-même, d'où ne pouvoir plus s'échapper (GIDE, Thésée, 1946, p. 1440).
2. Vieilli. Réintégrer (qqn) dans les prisons. Remettre en prison (d'apr. Ac. 1798-1878).
3. CHIR. [Le compl. désigne une partie du corps hum.] Le traitement chirurgical se propose de faire disparaître la hernie en réintégrant dans la cavité abdominale l'estomac et en resserrant l'orifice diaphragmatique œsophagien (QUILLET Méd. 1965, p. 145).
4. Vx. [Le compl. désigne un objet] Faire réintégrer des meubles. ,,Les faire remettre dans le lieu d'où ils avaient été enlevés`` (Ac. 1835, 1878).
C. — Au fig. Replacer. C'est au contraire en réintégrant l'évolution des mathématiques dans le développement social que l'on peut parvenir à comprendre comment (...) elles ont acquis peu à peu une ampleur prodigieuse (Gds cour. pensée math., 1948, p. 512). La théorie symboliste (...) est bien près de nous donner une réponse (...), en réintégrant du même coup un vieux langage dans un moderne, en renouant le fil d'une tradition en voie de disparition avec l'une des disciplines les plus actuelles: la psychanalyse (BARBAULT, De psychanal. à astrol., 1961, p. 27).
Prononc. et Orth.:[], (il) réintègre [-]. Ac. 1694, 1718: reintegrer; dep. 1740: réintégrer. Conjug. v. abréger. Étymol. et Hist. 1. 1352 « rétablir dans son état premier » (Lett., ap. AUG. THIERRY, Mon. du Tiers État, IV, 637 ds GDF. Compl.) — 1660, OUDIN Fr.-Esp.; 2. a) 1534 « remettre quelqu'un dans la possession d'une chose dont il a été dépouillé » (RABELAIS, Gargantua, éd. R. Calder et M. A. Screech, chap. 47); b) 1690 spéc. être réintégré en prison (FUR.); c) 1874 réintégrer son domicile (VERNE, Île myst., p. 266). Empr. au lat. médiév. reintegrare « réparer, restaurer » (IXe s. ds LATHAM), du lat. class. redintegrare « recommencer, rétablir, renouveler » (de integrare « réparer, remettre en état », de integer « intact, n'ayant subi aucune atteinte, entier »). Fréq. abs. littér.:213. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 188, b) 237; XXe s.: a) 395, b) 378.
DÉR. Réintégrable, adj. [Corresp. à supra A] Qui peut être réintégré. (Ds Lar. encyclop.). []. 1re attest. 1845 (BESCH.); de réintégrer, suff. -able.
BBG. — QUEM. DDL t. 7.

réintégrer [ʀeɛ̃tegʀe] v. tr.
ÉTYM. 1352; lat. médiéval reintegrare, class. redintegrare « rétablir, remettre en l'état », de re-, et integer « intact ». → Intégrer.
1 Vx. (Compl. n. de chose). Rétablir, reprendre possession de.(1873). Mod. Reprendre possession de (un lieu). || Réintégrer le domicile conjugal : s'établir de nouveau au domicile du ménage.(1875). Revenir dans (un lieu qu'on avait quitté). || Réintégrer son logis. || La Garonne a réintégré son lit (→ Plage, cit. 5).
1 Ce fut avec la conviction de venger ses ancêtres que le marquis réintégra leur domaine.
R. Radiguet, le Bal du comte d'Orgel, p. 20.
Figuré (→ Immémorial, cit. 2).
2 Débraillé, humilié, il semblait à l'aise, comme un homme qui, après une longue contrainte, vient enfin de réintégrer son personnage, comme un proscrit qui a reçu ses lettres de grâce et retrouve sa terre natale.
G. Duhamel, Salavin, III, XVIII.
2 (1690). Dr. (Compl. n. de personne). Rétablir dans… (la possession, la jouissance d'un bien, d'un droit…). || Réintégrer qqn dans ses droits, dans ses fonctions (→ Prestation, cit. 4). || Réintégrer qqn dans la nationalité française. Réintégration. || Réintégrer dans les cadres métropolitains un fonctionnaire détaché à l'étranger. Renommer, replacer.
3 Après le baptême de M. le duc de Bordeaux, on me réintégra enfin dans mon ministère d'État : M. de Richelieu me l'avait ôté, M. de Richelieu me le rendit (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. IV, p. 161.
3 Rare. Remettre (qqn, qqch.) dans un lieu qui avait été quitté. || Réintégrer un prisonnier évadé dans sa prison.
CONTR. Exclure.
DÉR. Réintégrable, réintégrande, réintégration.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • reintegrer — Reintegrer, Redintegrare …   Thresor de la langue françoyse

  • reintegrer — Reintegrer. v. a. Il n est en usage qu en termes du Palais. Remettre, restablir dans la possession d une chose dont on a esté despoüillé. Il a esté reintegré par Arrest dans telle terre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • réintégrer — (ré in té gré) v. a.    Il se conjugue comme intégrer. 1°   Rendre entier de nouveau. •   C est d après les nouvelles connaissances qui nous ont été rapportées que je vais tâcher de réintégrer les choses dans la plus exacte vérité, BUFFON De l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RÉINTÉGRER — v. a. T. de Jurispr. Remettre, rétablir quelqu un dans la possession d une chose dont il avait été dépouillé. Il a été réintégré par arrêt dans cette terre, On l a réintégré dans la possession, dans la jouissance de ses biens. Il fut réintégré… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RÉINTÉGRER — v. tr. T. de Jurisprudence Remettre, rétablir quelqu’un dans la possession d’une chose dont il avait été dépossédé. Il a été réintégré par arrêt dans cette terre. On l’a réintégré dans la possession, dans la jouissance de ses biens. Il fut… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • réintégrer — vt. => Revenir …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • réintégration — [ reɛ̃tegrasjɔ̃ ] n. f. • 1367; « remise en état » 1326; de réintégrer ♦ Action de réintégrer (2o ); son résultat. Réintégration d un fonctionnaire après un détachement. Dr. Réintégration dans la nationalité française, dans la qualité de Français …   Encyclopédie Universelle

  • Résultat fiscal — Le résultat fiscal s utilise en fiscalité des entreprises et en comptabilité. Il sert à la détermination de la base imposable pour l IS et l IR (BIC, notamment). Il ne doit pas être confondu avec le résultat comptable : Résultat comptable =… …   Wikipédia en Français

  • reintegra — REINTEGRÁ, reintegrez, vb. I. tranz. A restabili pe cineva într o funcţie, într o demnitate etc.; a repune pe cineva în drepturile sale. ♦ refl. A face corp comun cu ceva, a se omogeniza; a se îngloba, a se contopi. – Din fr. réintégrer. Trimis… …   Dicționar Român

  • Liste des anciens États italiens — La liste des anciens États italiens recense les États qui se sont succédé au cours de l Histoire sur le territoire de l Italie contemporaine (péninsule italienne, îles de Sicile et de Sardaigne). Les États concernés sont ceux qui ont exercé une… …   Wikipédia en Français